logo


Ce fut dur, mais l’équipe de France décroche la médaille de bronze grâce à un énorme dernier quart et une fin de match insoutenable où ils ont tenu aux lancers. Ils s’imposent 95-93 ans le sillage d’un énorme Nicolas Batum (27 points) et d’un Boris Diaw décisif dans le money time.
La France a bien mieux démarré qu’hier et dans le sillage d’un énorme Joffrey Lauvergne, auteur de tous les points et rebonds de la France lors des premières 4’30 (7 points et 4 rebonds), elle a pris l’avantage 7-2, profitant également d’une grosse maladresse lituanienne. Dominateurs au rebond, les Lituaniens se sont accrochés et ont même passé un 7-0 pour prendre la tête 9-7. Une avance de courte durée puisque le duo Nicolas Batum – Antoine Diot a aligné plusieurs paniers dans un match sans trop d’intensité défensive sans pour autant permettre de faire le break en raison d’une domination sans partage de la Lituanie au rebond. En premier quart les coéquipiers de Valanciunas en ont pris 13, dont 7 offensifs, contre 6 petits rebonds français. Du coup malgré 20 points du trio, Diot-Lauvergne-Batum et une maladresse balte, la France ne menait que de 3 points, 22-19, à l’issue du premier quart.
Les bleus ont continué de faire la course en tête en trouvant très souvent la solution en attaque mais toujours dominés au rebond et laissant échapper des ballons bêtement sous le cercle, ils n’ont pas réussi à faire le break, 28-25. Le duo Batum – Lauvergne a poursuivi sa grosse première mi-temps mais le retour en jeu de Jonas Valanciunas a fait souffrir la France, incapable de le stopper et de stopper les Lituaniens à l’intérieur. Le joueur des Raptors a mis les deux équipes à égalité 36-36 et c’est finalement la France qui a viré en tête à la pause 43-42 alors que la Lituanie a enchaîné les points sur lancers francs. Malgré un exceptionnel 63% aux tirs, contre 38 à la Lituanie la France ne comptait qu’un point d’avance, la faute aux 12 rebonds offensifs concédés.


1ère mi-temps 2 par BasketInfos

D’entrée la Lituanie a inscrit trois shoots extérieurs ouvert pour prendre son plus gros écart jusque là, 50-46. Ils ont inscrit 12 points en 4 minutes avec un Jonas Valanciunas intenable pour mener 54-48. Après une réaction française grâce à Batum et Thomas Heurtel la Lituanie a aligné deux trois points de suite par Pocius et Jankunas pour reprendre de l’air, 62-54. A chaque tentative de retour des bleus, profitant notamment de lancers francs, la Lituanie a répondu à chaque fois avec une adresse insolente et quand ça ne rentrait pas ils ont pris le rebond. Ajoutez à ça une défense portes ouvertes et les bleus pouvaient s’estimer heureux de n’être menés que de 7 points, 71-64 après trois quart temps.
Les bleus ont bien débuté avec un 13-4 pour repasser devant grâce à une bien meilleure intensité défensive, 77-75 à 4 minutes de la fin. C’est Valanciunas qui a coupé la série avec un dunk et un And1 pour un avantage de 3 points pour la Lituanie. Thomas Heurtel a inscrit un panier improbable, tout comme Boris Diaw après un rebond offensif et la France est repassée en tête 82-80 à 90 secondes de la fin. Valanciunas a lui raté des paniers qu’il ne ratait pas jusque là et pendant 3 minutes la Lituanie n’a pas mis le moindre point. Boris Diaw a inscrit un énorme panier pour faire le break 84-80 à 50 secondes de la fin. Mais au jeu des lancers la Lituanie est revenue à 1 point à 15 secondes de la fin après deux lancers ratés de Thomas Heurtel. Les dernières secondes ont été totalement interminables avec des fautes à chaque seconde et au jeu des lancers francs les bleus ont tenu.


2ème par BasketInfos

Bonus


la remise des médailles de bronze à l’équipe de… par BasketInfos

Source : Nba Infos

@nthony
@nthony D. Webmaster CB68

Laisser un commentaire

*

captcha *